Thomas Kinsella

Le messager et autres poèmes

Fédérop

Gardonne, 2001
bibliothèque insulaire
   
Irlande

parutions 2001

Le messager, et autres poèmes / Thomas Kinsella ; éd. bilingue, trad. de l'anglais (Irlande) par Joëlle Cros, Michèle Duclos et Michael Scott, avec le concours de Jean-Paul Blot. - Gardonne : Fédérop, 2001. - 107 p. ; 21 cm. - (Paul Froment, 26).
ISBN 2-85792-125-X
NOTE DE L'ÉDITEURNé en 1928, Thomas Kinsella est considéré comme l'un des grands poètes irlandais contemporains. Tout d'abord fonctionnaire au Ministère des Finances, il se consacra très jeune à la poésie et publia son premier recueil à l'âgee de vingt-quatre ans. Élu en 1965 à l'Académie des Lettres d'Irlande, il fut invité, la même année, comme poète en résidence dans une université américaine et commença alors une nouvelle carrière. Il enseigna vingt ans à l'université Temple de Philadelphie, avant de se retirer définitivement en Irlande dans le comté du Wicklow.

Écrivain, professeur, traducteur — il a traduit des poèmes gaéliques du Moyen Âge, en particulier la célèbre épopée The Taín — Thomas Kinsella fut aussi éditeur : il dirigea The Dolmen Press, puis fonda en 1972, la Peppercanister Press. En 1986, fut publié sous sa direction le New Oxford Book of Irish Verse, aux éditions Oxford University Press.

Ce recueil va permettre de faire connaître un poète, trop peu traduit en français, dont John Montague a dit qu'il est un “ poète lyrique irlandais croisé de prophète hébreu ”.
CLAUDE FIEROBE : […]

La poésie de Kinsella, souvent visionnaire, est exigeante, elle ne se rend pas facilement. Les traducteurs ont bien eu conscience de son mystère, dont ils ont su respecter les promesses et la fécondité.

[…]

Etudes irlandaises, 2001, 26-2, p. 205 [en ligne]
At The Western Ocean's EdgeAu rivage de la mer de l'Ouest

   

Hero as liberator. There is also
the warrior marked by Fate, who ovemasters
every enemy in the known world
until the elements reveal themselves.
And one, finding the foe inside his head,
who turned the struggle outward, against the sea.

Yeats discovered him through Lady Gregory,
and found him helpful as a second shadow
in his own sour duel with the middle classes.
He grew to know him well in his own right
— mental strife ; renewal in reverse ;
emotional response ; the revelation.

Aogán Ó Rathaille felt their forces meeting
at the Western ocean's edge
— the energy of chaos and a shaping
counter-energy in throes of balance ;
the gale wailing inland off the water
arousing a voice responding in his head,

storming back at the waves with their own force
in a posture of refusal, beggar rags
in tatters in a tempest of particulars.
A battered figure.
                            Any force remaining
held on waves of threat inside the mind.

As who can not confirm, that set his face
beyond the ninth shadow, indo dead calm.
Dame Kindness, her bowels torn.
The stranger waiting on the steel horizon.

(Personnal Places, 1990)

   

Le héros libérateur. Il y a aussi
le guerrier marqué par le Destin, qui domine
tout ennemi du monde connu
jusqu'à ce que les éléments se révèlent.
Et celui qui, trouvant l'ennemi dans sa propre tête,
tourna la lutte vers le dehors, contre la mer.

Yeats le découvrit par Lady Gregory,
et le trouva utile comme deuxième ombre
dans son âpre duel personnel avec la bourgeoisie.
Il en vint à bien le connaître en tant que poète
— conflit mental ; renaissance vers le passé ;
réaction émotionnelle ; la révélation.

Aogán Ó Rathaille sentit leurs forces se rejoindre
au rivage de la mer de l'Ouest
— l'énergie du chaos et une contre-énergie
qui se façonne dans les affres de l'équilibre ;
la tempête qui gémit dans les terres, loin des eaux
éveille une voix qui répond dans sa tête,

repousse les vagues avec une force égale
dans une attitude de refus ; hardes de mendiant
déchirées dans un ouragan de détails.
Silhouette bossuée.
                                Toute force restante
maintenue sur des vagues de menace dans l'esprit.

Tel celui qui ne peut confirmer, lui qui fixa son regard
au-delà de la neuvième ombre, sur le calme plat.
Dame Bonté, les entrailles arrachées.
Cet inconnu qui attend sur l'horizon d'acier.

Traduction Joëlle Cros
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Collected poems, 1956-1994 », Oxford : Oxford university press, 1996
  • « Collected poems, 1956-2001 », Manchester : Carcanet, 2001
  • « La razzia » trad. de l'épisode central du Cycle d'Ulster Táin Bó Cuailnge, Neuvy-le-Roi : Alfil, 1996
  • Derval Tubridy, « Thomas Kinsella : the peppercanister poems », Dublin : University college Dublin press, 2001

mise-à-jour : 9 avril 2019

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX