Hudson institute

« La Corse », in : Survol de la France

La Documentation française

Paris, 1972
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée
Survol de la France / Groupe de développement économique de l'Hudson institute [à la demande de la DATAR] ; sous la dir. de Robert Panero ; introduction de Jérôme Monod. - Paris : La Documentation française, 1972. - 124 p. : cartes ; 30 cm. - (Schéma général d'aménagement de la France ; Travaux et recherches de prospective, 29).
… ces comptes rendus constituent une incitation à la réflexion et peut-être plus encore une sorte de « provocation intellectuelle ».

Jérôme Monod, Introduction, p. 5

   Le survol de la France, réponse à une commande de la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR) au début des années 70, se distingue des études de prospective économique et sociale telles qu'on les menait à l'époque ; réalisé par un groupe de chercheurs américains, c'est le compte-rendu d'une découverte du territoire national tel qu'il apparaît depuis les airs, complété d'impressions recueillies lors de brefs entretiens au hasard des escales au sol : chauffeurs de taxi, hôteliers, restaurateurs, … Rétrospectivement, le fruit de cette démarche atypique — visant à libérer l'imagination et la parole 1 — fait parfois penser aux relations des découvreurs lors des grandes expéditions des XVIIIe et XIXe siècles ; le pire et le meilleur — intuition et cécité — s'y mêlent.

   Trois parties composent le rapport : la première consacrée à la France du Sud, la dernière à la France du Nord. La Corse occupe la place médiane et semble bénéficier d'un traitement privilégié : 40 pages lui sont consacrées (27 pages pour la France du Sud, 17 pages pour la France du Nord) ; mais les conclusions d'ensemble ne font référence ni aux constats ni aux projets évoqués à l'occasion du survol de l'île. La matière pourtant ne manque pas, caractérisée, comme pour l'ensemble du document, par une déconcertante alternance, d'intuitions fécondes, d'éclairs de lucidité, de banalités et d'irréductibles incompréhensions — ces derniers traits souvent soulignés jusqu'à la caricature par des formulations sans nuance.

   Après un bref constat de la complexité des données, le rapport suggère ce que l'on devrait faire, et propose des idées en vrac, des scénarios possibles et quelques propositions. A juste titre les auteurs de l'étude recommandent la mise en œuvre rapide d'un programme de développement socio-économique mais, selon eux, l'initiative ne peut venir que de l'extérieur : les Corses apparaissent essentiellement passifs, sans aucun esprit d'entreprise 2. La grande majorité des propositions de développement concerne directement ou indirectement le tourisme : les atouts naturels de l'île ont tout à gagner de la proximité de zones riches, peuplées et développées 3. Dans ce contexte sont également suggérées des pistes prometteuses, comme par exemple la création d'une université de rayonnement international à Corte et, plus généralement, la nécessité de promouvoir l'identité, la culture et la langue corses.

   Ce rapport, réalisé en appliquant une méthodologie peu conventionnelle et conçu pour nourrir la réflexion interne d'une administration nationale (la DATAR), ne devait vraisemblablement pas être rendu public, mais des « fuites » ont alerté certains responsables de l'île, accréditant l'hypothèse que leur avenir se décidait ailleurs. La publication du document en 1972 n'a pas corrigé les effets de cette maladresse et le fossé n'a cessé de se creuser entre les instances administratives parisiennes et la population insulaire — cruel paradoxe, si l'on précise qu'aux yeux des auteurs du rapport, les Corses sont toujours « Français d'abord et Corses ensuite » ce qui, ajoutaient-ils, freine leur action ! 4.
       
1.Technique du survol, p. 10
2.Complexité des données, p. 61
3.Complexité des données, p. 53
4.Scénarios possibles, p. 83
EXTRAIT Une beauté écrasante pour l'homme.

La beauté sans égale de la Corse constitue nettement un de ses atouts majeurs : « Colorado au bord de la mer », « unique », « à vous couper le souffle » ; l'origine de ces réactions se trouve dans la variété de la topographie, des forêts, des plages, des montagnes, de l'architecture et du caractère généralement sauvage du relief.

La beauté de la Corse, écrasante, extraordinaire n'est pas encore abîmée par l'homme.

Mais, en contrepartie, cette beauté si intense écrase l'homme. Une journée de survol est pénible ; on part le matin plein de confiance et d'enthousiasme, et on revient le soir inquiet, incertain et fatigué sous le choc de l'œuvre de la nature. C'est une impression similaire à celle qui résulterait d'une journée dans un planétarium.

La grandeur, le caractère et la diversité de la topographie sont trop vastes pour être assimilés aisément ; les paysages rapetissent l'homme qui se sent frêle et inutile face à la nature.

Ibiza, Majorque, la Sardaigne, quoique moins belles et moins grandioses, donnent l'impression d'être bien plus acceptables, clémentes et humaines.

Une vue d'ensemble de la Corse conduit à n'y voir qu'un déploiement des forces de la nature.

La vie est difficile dans ce « planétarium » et exige des attitudes fatalistes, l'acceptation de l'inexorabilité et de la suprématie de la nature, et l'abandon des théories sur le progrès et le développement.

Rien de ce que l'homme est capable de réaliser en Corse ne saurait se mesurer avec l'œuvre de la nature. Nous avons tous été sensibles à cette ambiguïté de l'atout majeur de la Corse : sa beauté naturelle qui constitue en même temps son caractère le plus oppressif.

Complexité des données, p. 53
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE

A titre d'exemples, sont proposées ici deux lectures récentes (
près de quarante ans après sa rédaction) du rapport établi par l'Hudson institute pour la DATAR  :
  • Jean-Louis Moretti, « Tourisme et aménagement du territoire en Corse : la recherche de l'optimum », Paris : L'Harmattan (Tourismes et sociétés), 2010 (pp. 31-35)
  • Hélène Constanty, « Razzia sur la Corse : des plasticages à la folie spéculative », Paris : Fayard, 2012 (pp. 25-29 et 36)

mise-à-jour : 31 août 2012
Survol de la France
téléchargement sur le site de la DATAR
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX