Pascal Quignard

Boutès

Galilée - Lignes fictives

Paris, 2008
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée

parutions 2008

Boutès / Pascal Quignard. - Paris : Galilée, 2008. - 88 p. ; 22 cm. - (Lignes fictives).
ISBN 978-2-7186-0774-0
Il avait dit oui à la musique d'origine.

p. 30

Que répondre au chant des Sirènes ?

Quand son navire approche des écueils où chantent les Sirènes, Ulysse demande à ses compagnons de fermer leurs oreilles d'un tampon de cire et prie deux d'entre eux de le lier au mât — de sorte qu'il puisse entendre sans s'exposer au charme mortel. Les Argonautes avant lui avaient croisé dans ces parages, mais Orphée ayant ajouté deux cordes aux sept cordes de sa lyre avait frappé « en s'aidant de son plectre un contre-chant extrêmement rapide afin de repousser l'appel des Sirènes » ; dès lors, « les cinquante héros n'entendent plus avec netteté ce chant sidérant ; ils détournent leurs regards de ces trois oiseaux vraiment bouleversants qui tendaient leurs seins, … ». Seul Boutès, l'un des Argonautes, brûle d'entendre ce que le contre-chant d'Orphée tente de masquer.

Ulysse est tout entier au désir d'écouter (Homère) ; Orphée frappe son contre-chant ; Boutès est tout entier au désir d'approcher (Apollonios).

« Qu'est-ce que la musique ? » demande alors Pascal Quignard. Pour avoir fait le saut dans l'irrémédiable, Boutès seul pourrait répondre. Pascal Quignard noue et dénoue les hypothèses que suggère son geste, en questionnant les textes anciens, mais aussi Schubert sans qui « nous ne comprendrions pas bien ce qu'est l'état originaire " inapte à la vie " », Messiaen qui voyait les oiseaux comme « les témoins naturels de la musicalité absolue dans l'évolution », et « cette mer ancienne qui n'était que mouvement dans la pénombre ».

« C'est ainsi que la musique est bien une " île "  au milieu de l'océan ; une " île " dont toute approche est impossible sauf à périr noyé. » p. 72.
EXTRAIT Appolonios écrit que [le contre-chant] d'Orphée est si bruyant que les oreilles résonnent du seul bruit du plectre.

Maintenant l'intensité et la beauté de la mélodie des oiseaux semblent reculer sur la mer. Maintenant les cinquante héros n'entendent plus avec netteté ce chant sidérant ; ils détournent leur regard de ces trois oiseaux vraiment bouleversants qui tendaient leurs seins, qui élevaient si haut leur chant, qui tournaient vers eux un visage pour ainsi dire humain. Ils regagnent leur rang. Ils reprennent leur rame. Déjà ils frappent la mer de la même façon qu'Orphée frappe sa cithare pour donner un même rythme aux mouvements de leurs mains ; déjà la voile se gonfle ; déjà elle apporte de nouveau son concours à la force de leurs bras ; déjà le navire Argô s'éloigne de l'île quand, soudain, Boutès abandonne sa rame.

Il quitte son banc. Il monte sur le pont, saute dans la mer.

Il nage à travers les flots qui bouillonnent.

Sa tête s'éloigne, fend l'eau, monte, descend dans les vagues noirâtres — en grec porphyres — qui se soulèvent aux abords des premiers rochers de l'île.

Boutès nage vigoureusement tant son cœur brûle d'entendre, écrit Apollonios, les voix aigües des oiselles aux têtes et aux seins de femmes qui attirent son corps tendu et humide. Il s'approche à la nage de la roche périlleuse qui devance le rivage ; il voit déjà, derrière elle, la prairie ; déjà il va aborder l'île qui chante ; mot à mot le rivage « en-chantant » ; la terre enchanteresse ; il va aborder l'herbe et l'instant de mourir. Apollonios écrit : déjà les oiseaux allaient lui ôter le retour (νóστov ἀπηύρων) quand Cypris l'arrache aux flots.

pp. 10-11
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Pascal Quignard et Irène Fenoglio, « Sur le désir de se jeter à l'eau », Paris : Presses Sorbonne Nouvelle (Archives), 2011
  • Apollonios de Rhodes, « Argonautiques » texte établi et commenté par Francis Vian, Paris : Les Belles lettres, 1993, 2002
  • Homère, « Odyssée », Paris : Gallimard (Folio classique, 3235), 2003
  • Pascal Quignard, « Villa Amalia », Paris : Gallimard, 2006, 2007

mise-à-jour : 23 novembre 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX