Francky Lauret

Vendredi matins : l'oublié de la corniche

Azalées Éditions [mail]

Sainte Marie (La Réunion), 2006
bibliothèque insulaire
   
édité dans l'océan Indien

parutions 2006

Vendredi matins : l'oublié de la corniche / Francky Lauret. - Sainte Marie (La Réunion) : Azalées, 2006. - 59 p. ; 24 cm.
ISBN 2-915923-19-1
Coincée entre une falaise instable et une mer aux violences imprévisible, la route en corniche 1 qui relie Saint Denis à La Possession est un cauchemar pour les Réunionnais. Les éboulements y sont fréquents ; le dernier en date (mars 2006) a fait deux victimes.

Nombre d'usagers de cette route éprouvent donc à chaque trajet la hantise de l'ensevelissement …

Mais que se passe-t-il dans la tête de qui se fait piéger au hasard d'un déplacement inscrit dans la routine quotidienne ? Le protagoniste de la nouvelle de Francky Lauret se rend à son travail, comme chaque matin, quand « dans l'instant tout disparaît. … Quel mur ai-je franchi ? … Autour de moi, rien. Je ne vois plus. Je n'entends plus … Ni dehors. Ni dedans. »

Suit le récit d'une lente renaissance : réveil des sens, du goût puis de la volonté de vivre, corps à corps avec la terre, la pierre — « un élan de vie que rien ne peut arrêter » (Christian Vittori), et l'occasion d'un regard original, étrangement biaisé, sur l'île.
       
1.Cf. Karl Bichik, « La route du littoral : histoire et devenir », Sainte-Marie : Azalées, 2206
EXTRAIT Avec le sucre, toute la sève de l'île nourrit mon corps. Je ne prend qu'un demi sachet à chaque fois que la faim me fait tourner de l'œil. Un demi sachet de sucre que je goutte du bout de la bouche, faisant rouler chaque grain entre mes lèvres, avant de le laisser se dissoudre sur ma langue. Alors qu'il fond, je revois les champs de cannes que je traverse tous les matins, lorsque j'ai passé le nord, en direction de l'est. Paysages de cinéma que ces fleurs de cannes dans la lumière de l'aube, encore lourde de rosée, qui font voir la course des vents.

Le sucre me fait aussi penser aux cachalots que j'ai l'habitude de croiser, filant à vive allure dans un nuage de débris de feuilles de cannes. Par moment j'ai l'impression d'entendre à intervalles réguliers le bruit de ces monstres de la route passer tout près de moi.


pp. 37-38
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Négromancie [suivi de] Jus primae noctis », Saint Denis (La Réunion) : Grand océan, 1999
  • « Haschischin, zistwar zamalé », Petit-Bourg (Guadeloupe) : Ibis rouge, 2000
  • « W », Saint Denis (La Réunion) : UDIR, 2004
  • « Pardon à la barre de la culture », in Pardon ! Une image de La Réunion, éd. par Laurence Madeline, Saint-Denis (La Réunion) : Musée Léon Dierx, 2007

mise-à-jour : 16 avril 2014

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX