Jean-Louis (baron de) Vastey

The colonial system unveiled, ed. and translated by Chris Bongie

Liverpool university press

Liverpool, 2014

bibliothèque insulaire

   
Haïti
parutions 2014
The colonial system unveiled / baron de Vastey ; ed. and translated by Chris Bongie. - Liverpool : Liverpool university press, 2014. - VI-329 p. : ill. ; 24 cm.
ISBN 978-1-78138-031-4
« Le système colonial dévoilé » est l'œuvre de Jean-Louis Vastey, fils de Jean-Valentin Vastey né à Jumièges (Normandie) en 1745, arrivé à Saint-Domingue en 1769, et d'Élisabeth Mimy, quarteronne libre, fille naturelle de Marie-Catherine mulâtresse libre et de Pierre Dumas, planteur à Saint-Domingue 1. Quand l'œuvre paraît en 1814, Haïti indépendante depuis 1804 est divisée : au Sud, la république d'Alexandre Pétion, au Nord le royaume d'Henry Christophe. Vastey est alors secrétaire particulier du roi et vient d'être nommé baron ; il souhaite mobiliser l'opinion européenne en faveur de l'abolition de la traite et de l'esclavage, alors même que « la France insiste à conserver ce honteux trafic » 2.

La partie la plus remarquable de l'œuvre est une interminable liste de crimes commis sur leurs esclaves par les colons de Saint-Domingue. Une centaine d'entre eux sont nommément désignés, et les abominations qui leurs sont attribuées décrites en des termes qui pourraient être ceux d'un rapport de police. Un éclair traverse cette terrifiante litanie quand une femme supplie son maître d'épargner un nouveau-né et obtient gain de cause ; Vastey relate l'événement sans préciser que le maître n'est autre que son grand-père, et que la femme qui prend la défense du malheureux enfant est sa propre mère, la vertueuse et bonne Mimi 3.

Ce réquisitoire, qui cite les noms de coupables ne tend pas seulement à faire entendre — comme par défaut — la voix des victimes appelant, trop tardivement, justice ; il dénonce le dévoiement d'un système où tous ont leur part d'une avilissante responsabilité. Avant Vastey, de rares voyageurs avaient condamné les pratiques de certains colons ; c'est le cas, par exemple, du baron de Wimpffen qui se refusait à permettre l'identification des coupables par respect pour leurs familles 4. En renonçant à cette esquive, Vastey stigmatise une défaillance collective — fondée sur un puissant réseau de solidarités sociales ; une démarche confortée par la mention fréquente des responsabilités officielles ou des titres attachés à tel ou tel — « conseiller au Conseil supérieur du Cap-Français », « conseiller honoraire au conseil supérieur de Port-au-Prince » ou encore « chevalier de Saint-Louis ».

Publié en Haïti en 1814, « Le système colonial dévoilé » a aussitôt bénéficié d'une réception bienveillante parmi les acteurs de la lutte contre la traite et l'esclavage, principalement en Grande-Bretagne (où la traite avait été interdite en 1807) ; à la même époque la France envisageait de reprendre possession de son ancienne colonie et d'y rétablir l'esclavage — un projet heureusement resté sans suite … au prix d'un accord prévoyant l'indemnisation des anciens colons ! Depuis, le combat du baron Vastey n'a pas manqué d'échos, notamment dans les œuvres d'Aimé Césaire — Vastey est l'un des protagonistes de La tragédie du Roi Christophe — ou de Frantz Fanon. Reste à espérer un pendant en français du travail réalisé par Chris Bongie et ses collaborateurs à l'attention du monde anglophone.
       
1.Cf. Laurent Quevilly, « Le baron de Vastey, la voix des esclaves », p. 80.
2.« Le système colonial dévoilé » (1814), Introduction, p. VI (p. 83 dans la traduction anglaise de Chris Bongie).
3.Cf. extrait ci-dessous.
4.« What we find in Wimpffen's own rather sentimental account is the author's intentional veiling of the perpetrator's identity, though perhaps not without compuction, when he speaks of her as " this horrible Megæra, whose name I suppress out of respect to her family " … », Doris Garraway, Abolition, sentiment, and the problem of agency in Le système colonial dévoilé, p. 233.
SYNOPSIS : Long neglected in mainstream history books, the Haitian Revolution (1791–1804) is now being claimed across a range of academic disciplines as an event of world-historical importance. The former slaves’ victory over their French masters and the creation of the independent nation of Haiti in 1804 is being newly heralded not only as a seminal moment in the transnational formation of the " black Atlantic " but as the most far-reaching manifestation of " Radical Enlightenment ".

The best known Haitian writer to emerge in the years after the revolution is Baron de Vastey (1781-1820), who authored over ten books and pamphlets between 1814 and his murder in 1820. His first and most incendiary work, Le système colonial dévoilé (1814), provides a moving invocation of the horrors of slavery in pre-revolutionary Saint-Domingue. Its trailblazing critique of colonialism anticipates by over a hundred years the anticolonial politics (and poetics) of Césaire, Fanon, and Sartre.
CONTENTS Preface : Baron de Vastey and Post/Revolutionary Haiti
Jean Louis Vastey (1781-1820), A Biographical Sketch

Introduction
  • 1820 : Death of a Scribe
  • 1814 : The Colonial System Restored
  • 1814-2014 : Reading the Protean Text
The Colonial System Unveiled
Notes to The Colonial System Unveiled

Supplementary Essays :
  • Marlene Daut — Monstrous Testimony : Baron de Vastey and the Politics of Black Memory
  • Doris Garraway — Abolition, Sentiment, and the Problem of Agency in Le système colonial dévoilé
  • Chris Bongie — Memories of Development : Le système colonial dévoilé and the Performance of Literacy
  • Nick Nesbitt — Afterword : Vastey and the System of Colonial Violence
Bibliography
Index
EXCERPT    Dumas, settler, resident of Marmelade, and at present a property owner in France at Marcilly-sur-Seine in the department of Marne, ordered that a certain child with a weak constitution, fresh out of the womb, be thrown into a lime kilm. Moved with compassion, Élisabeth Mimi, his natural daughter, threw herself at the feet of her barbaric father and begged that he give her the child, promising to take care of it herself, to nurture it on goat's milk and thereby allow the mother to keep on working. Dumas, influenced more by this last reason than by humane considerations, granted her this request. Laurent, which is the name of that child, is now forty-five years old, the father of a large family, an excellent plantation manager, a steadfast tiller of the Haytian soil. Mimi, virtuous and good, you are no longer with us ! But you rejoice in the bosom of eternal bliss, as a reward for your noble actions. Your friend here consecrates your name and your virtues, as an object of veneration and friendship for all kind and tender-hearted souls.

The colonial system unveiled, pp. 128-129
texte français
(relevé sur l'édition originale — Cap-Henry : P. Roux, imprimeur du Roi, 1814, pp. 70-71)

   Dumas, habitant de la Marmelade, actuellement propriétaire en France, à Marsilli sur Seine, département de la Marne, fit prendre un enfant d'une faible complexion, qui venait de naître, et ordonna de le jeter dans le four à chaux. Elisabeth Mimi, sa fille naturelle, émue de compassion, se précipita aux pieds de son barbare père, lui demanda cet enfant, promettant qu'elle en aurait soin elle-même, le nourrirait avec du lait de cabrit, et que la mère pourrait continuer ses travaux ; Dumas plus touché de cette dernière raison, que par le motif d'humanité, lui accorda sa demande. Laurent, qui est le nom de cet enfant, est à présent âgé de quarante-cinq ans, père d'une nombreuse famille, excellent gérant, un des bons agriculteurs haytiens. Vertueuse et bonne Mimi, tu n'es plus ! mais tu jouis dans le sein de la béatitude éternelle, de la récompense de tes bonnes actions ; ton ami consacre ici ton nom et tes vertus, à la vénération et à l'amitié de tous les cœurs bons et sensibles.
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • Baron de Vastey, « Le système colonial dévoilé », Cap-Henry [Haïti] : P. Roux, 1814 → téléchargement sur le site Internet Archives.
Le site internet de Laurent Quevilly ouvre accès à l'Œuvre du baron de Vastey : toutes ses publications peuvent y être consultées et téléchargées.

mise-à-jour : 26 août 2014

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX