Julian Campbell

Peintres irlandais en Bretagne, 1880-1930

Musée de Pont-Aven

Pont-Aven, 1999

bibliothèque insulaire

   
peintres des îles
Irlande
Peintres irlandais en Bretagne / catalogue de l'exposition organisée au Musée de Pont-Aven, 26 juin-27 septembre 1999 ; préface de Catherine Puget ; texte de Julian Campbell. - Pont-Aven : Musée de Pont-Aven, 1999. - 104 p. : ill. ; 30 cm.
ISBN 2-910128-17-2

Les nombreux peintres irlandais qui ont fréquenté la Bretagne dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du siècle suivant cherchaient l'exotisme, le monde rural, l'occasion de quitter l'atelier pour peindre en plein air ; contrairement aux écrivains de l'époque qui, comme Synge, tentaient de raviver l'inspiration celtique, ils accordaient peu d'attention à la parenté — paradoxalement plus visible aujourd'hui — entre leur propre culture et celle de leurs hôtes bretons.

Julian Campbell qui a consulté les correspondances et écrits de ces peintres irlandais met en évidence l'absence remarquable de sensibilité commune : « la Bretagne avait le charme d'un endroit à part ; elle paraissait aussi étrange et exotique que l'Orient pour le visiteur ». Et s'il arrive qu'une allusion soit faite au monde celte, elle esquive toute parenté avec l'Irlande, comme dans cette observation de William Leech : « ce sont des Celtes vivant à Pont-L'Abbé en Bretagne, parlant une langue semblable au gallois et portant un costume très particulier ».

Les œuvres réunies pour l'exposition (présentée successivement à Pont-Aven et à la Crawford Art Gallery de Cork) témoignent de ce rendez-vous manqué ; les traits communs que l'on ne peut manquer de relever sont ceux d'une époque et permettraient difficilement de distinguer leurs auteurs de leurs confrères français, anglais, scandinaves ou américains qui, en nombre, fréquentaient Concarneau, Dinan, Douarnenez, Pont-Aven ou Quimperlé. Seule s'impose la forte personnalité de Roderic O'Conor.

Il semble pourtant, en de rares occasions, qu'une rencontre plus aboutie eut été possible. En témoigne une toile de Charles Lamb, Paysans bretons en prière (1927) ; les coiffes des trois femmes s'accordent sans heurt à la spiritualité irlandaise — la scène est en Bretagne autant qu'au Connemara.

EXTRAIT

Les artistes irlandais peignirent les mêmes villages bretons et sujets paysans que les artistes des autres pays. On pourrait donc dire qu'il n'y a rien de spécifiquement « irlandais » dans cette production bretonne ; nulle trace d'allusion symbolique ou littéraire rappelant les écrivains irlandais du renouveau celtique. Plutôt que d'essayer de redécouvrir un passé celtique ou une identité nationale en Bretagne, les peintres irlandais furent charmés par le réalisme français et par l'enivrante expérience de la « peinture d'après nature ». La plupart du temps, ils suivirent l'exemple de leurs collègues américains et anglais et absorbèrent les idées des mouvements successifs du XIXe siècle français : depuis le Romantisme jusqu'à l'Impressionnisme et au Post-Impressionnisme en passant par le Réalisme de l'École de Barbizon ou la peinture de Salon.

Julian Campbell, p. 6

LES PEINTRES REPRÉSENTÉS

Mary Kate Benson (1842-1921)
Augustus Burke (1838-1891)
Norman Garstin (1847-1926)
May Guinness (1863-1955)
Nathaniel Hill (1861-1934)
Nathaniel Hone (1831-1917)
Thomas Hovenden (1840-1895)
Joseph Malachy Kavanagh (1856-1918)
Charles Lamb (1893-1964)
John Lavery (1856-1941)
William John Leech (1881-1968)
Katherine MacCausland (c1860-1930)
Roderic O'Conor (1860-1940)
Aloysius O'Kelly (1853-c1935)
Walter Osborne (1859-1903)
William Scott (1913-1989)
Edward Millington Synge (1860-1913)
Samuel Conolly Taylor (1870-1944)
Henry Jones Thaddeus (1859-1929)
Helen Mabel Trevor (1831-1900)
Maria Webb (c1850-1900)

mise-à-jour : 10 mai 2005

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX