Jean-Claude Guillebaud

Un voyage en Océanie

Le Seuil - Le Grand reportage du Monde

Paris, 1980

bibliothèque insulaire

      

errances
Un voyage en Océanie / Jean-Claude Guillebaud. - Paris : Seuil, 1980. - 195 p. : carte ; 21 cm. - (Le Grand reportage du Monde).
ISBN 2-02-005611-9
« Partir … », le chapitre inaugural, s'il peine à lâcher les amarres, laisse deviner la tension d'un réel appétit de découverte ; présumé « coupable », l'itinéraire projeté pourrait en effet fournir à l'auteur, l'occasion de s'étonner, « de la couleur du ciel ou des regards ».

Le périple insulaire de Jean-Claude Guillebaud traverse l'océan Pacifique d'est en ouest, puis du sud au nord : Tahiti, les îles Australes, les îles Cook, Niue, les Samoa, Wallis, les Fidji, la Nouvelle Calédonie, le Vanuatu, la Papouasie-Nouvelle Guinée et les îles Hawaii.

Au retour, empreint de désenchantement — « des milliers d'îles aspirées l'une après l'autre, et gratuitement, dans le grand concasseur des différences ; pressées de se brancher sur les ordinateurs de la modernité » —, l'auteur trouve réconfort et sérénité au contact de la terre natale et de séductions que n'entame pas la marche du temps : « J'ai poussé la porte et posé mes valises. Une odeur de tilleul arrivait de la cour. Quelle envie de balade, tout d'un coup sur ces " routes irisées " dont Chardonne savait parler. (…) Il n'y a plus d'îles, d'accord, la nouvelle n'est pas gaie. Il faudra faire avec ce que l'on a et mieux choisir ses bagarres. Faut-il pour autant être triste ? En navigant au milieu des prés et des moissons, en retrouvant subitement cette douce marqueterie de bosquets, rivières et " palisses ", je me suis senti scandaleusement rasséréné. Pire que cela, patriote, chauvin et réactionnaire … Honte à moi ! J'aurais donné ce soir-là tout ce qu'il reste des mers du Sud pour un hectare de Charente. Rien n'est perdu ».
INCIPIT

Avouons vite … Je file cette fois par la porte de La Chapelle et Roissy-en-France avec l'allégresse coupable d'un fuyard. J'irai plein ouest, très loin … C'est l'itinéraire des cavales et des grands navigateurs ; la direction des nouveaux mondes et des fondateurs d'Amériques. Bien plus qu'un trajet, c'est un axe philosophique. Foin des anciens parapets, quitter les lassitudes de l'Europe et chercher du nouveau …

p. 9

COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Un voyage en Océanie », Paris : Seuil (Points, Actuels, 49), 1982

mise-à-jour : 25 avril 2012

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX