Gabriel Janer Manila

Histoire de l'île de Majorque

Illador

Versailles, 2011
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée

Baléares

parutions 2011

Histoire de l'île de Majorque / Gabriel Janer Manila ; trad. du catalan par Philippe Périer ; dessins de Joan Guerra. - Versailles : Illador, 2011. - 109 p. : ill. ; 23 cm.
ISBN 978-2-9534010-7-3
Écrite pour les enfants, l'Histoire de l'île de Majorque 1 est une précieuse source d'informations pour tous ceux qui connaissent imparfaitement le passé de la plus grande des îles Baléares où les traces les plus anciennes de la présence humaine remontent à l'âge du bronze, deux mille ans à peine avant Jésus-Christ (p. 11). Habitations fortifiées en forme de tours, les talaiots montrent que, dès cette époque, les Majorquins éprouvaient la nécessité de se défendre — face aux rivalités internes comme aux agressions extérieures.

Cette double menace marque avec constance le cours du temps jusqu'aux périodes les plus récentes.

Mais à ce destin belliqueux répond une tenace aptitude à embrasser les traditions, les langues et les mœurs qui se sont développées dans l'ensemble du monde méditerranéen. L'île à la croisée des routes maritimes et, de ce fait, toujours convoitée et trop souvent assiégée, est également un lieu de rencontre et d'échange, un pôle de rayonnement et de redistribution. Des parcours individuels, tels que celui de Ramon Llull au XIIIe siècle ou celui moins connu d'Anselm Turmeda au XIVe siècle, témoignent avec éclat de cette capacité à surmonter les antagonismes en ouvrant de nouvelles voies : pour l'islam comme pour la chrétienté Turmeda est connu comme le traducteur.
1. Gabriel Janer Manila s'est efforcé de transcrire cette histoire telle qu'il aurait aimé qu'on la lui conte.
EXTRAIT    C'est en 1352 que naquit à Palma le poète et philosophe Anselm Turmeda. Entré dans l'ordre de saint François, il étudia la logique et la grammaire à Majorque, l'astronomie et la physique à Lleida (Lérida), plus d'autres disciplines à Paris et à Bologne … Il s'embarqua un beau jour pour Tunis et là, se convertit publiquement à l'Islam en présence des marchands chrétiens de la ville. Il leur dit : « Il n'est pas d'autre Dieu qu'Allah … » Les marchands stupéfaits s'éclipsèrent, attribuant cette conversion soudaine au désir du moine de prendre femme.

   Anselm Turmeda devint contrôleur des douanes de Tunis, car il parlait plusieurs langues. Il logeait au palais du sultan et jouissait d'une grande considération, tant chez les musulmans que parmi les chrétiens. Il écrivit la Dispute de l'Âne vers 1417. Il s'agit d'un recueil d'apologues dans lequel, à la mort du lion, les animaux se réunissent pour choisir un roi. La discussion porte sur l'infériorité de l'homme par rapport à l'animal. Mais l'ouvrage s'achève sur la proclamation de la dignité humaine, pour la bonne raison que Jésus-Christ, le fils de Dieu, s'est incarné dans le corps d'un homme. Il écrira aussi pendant son séjour à Tunis le Livre des Bonnes Leçons, ensemble de conseils moraux que l'auteur recommande au lecteur de suivre, encore — il prend soin de nous en avertir — qu'il n'ait pas toujours donné l'exemple.

Fill, vulles usar lleialtat,
tant com pots entén bondat,
ama la honor de ta ciutat
e de ta terra.
Mon fils, use de loyauté,
Et autant que pourras de bonté,
Aime et honore ta cité
Et la terre qui t'a vu naître.
Anselm Turmeda

   Il publia encore les Chaînes de la Division du royaume de Majorque, à la demande des commerçant majorquins qui fréquentaient les marchés de Tunis.

Molt espès e molt sovent
per plorar los ulls se torca :
— Qui sots vós, dona plasent,
a qui'l cor se desconhorta ?
— Vei enveja qui aporta
mos fills a perdició.
Si volets saber qui só :
Som la illa de Mallorca.
À pleurer dru et trop souvent
Elle essuie ses yeux gros de larmes.
— Qui êtes-vous, plaisante dame
Au cœur triste et déconfit ?
— Vois l'envie qui porte mes fils
Aux rives de leur perdition.
Si tu veux savoir qui je suis,
Je suis l'île de Majorque.
Anselm Turmeda

pp. 47-50
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Història de l'illa de Mallorca, explicada aisí com jo hauria volgut que me l'haguessin contada », Palma de Mallorca : Moll, 1980
  • « The story of Majorca island », Versailles : Illador, 2011
  • « La vie, si obscure », Gardonne : Fédérop, 2007
  • « Tigres », Arles : Actes sud, 2008

mise-à-jour : 22 juin 2011

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX