Blai Bonet

Le marin absent

Fédérop

Gardonne, 2003
bibliothèque insulaire
   
Méditerranée

Baléares

parutions 2003

Le marin absent / Blai Bonet ; poèmes traduits du catalan par Jep Gouzy ; postface de Margalida Pons. - Gardonne : Fédérop, 2003. - 253 p. ; 21 cm.
ISBN 2-85792-146-2
potser perquè és una illa i per això més badada
a l'Infinit que sempre és a tocar …

peut-être parce que c'est une île et pour cela plus ouverte
vers l'Infini qui est toujours proche …


Mentre filmava « Medea » / Pendant qu'il filmait « Médée », pp. 182-183

   Puisés dans treize recueils parus au fil du demi-siècle écoulé entre Quatre Poemes de Setmana Santa - Quatre poèmes de la Semaine sainte (1950) et Sonets - Sonnets (publiés à titre posthume en 2000), les poèmes réunis dans Le marin absent jalonnent le parcours du poète majorquin Blai Bonet (1926-1997).

   L'ample postface de Margalida Pons éclaire les méandres de ce parcours où heurts et inflexions soulignent plus qu'ils ne masquent une tension qui s'impose dès les premiers recueils ; « pour moi, écrit-il en 1954, un intellectuel est un homme qui (…) fait de la paix un très beau et très jeune état de guerre. Que le geste soit inquiet et ardent, bien entendu, mais que la vie en commun soit pleine de sagesse et de civilisation » (lettre à Carles Riba, citée par Margalida Pons, Postface, p. 205).

   Dans l'instant propre de chaque poème comme dans la durée d'une vie vouée à l'écriture, Blai Bonet trame un pressant questionnement entre présence et distance : « Ma tâche est de Voir en moi de qu'il y a, non ce qui se passe … » (Mon temps n'est pas le tien, p. 111). La charge d'inquiétude qui tend l'énoncé sollicite toujours le lecteur, sommé de s'impliquer et de prendre parti, de rejeter la tentation de l'indifférence ou du silence, « la grossière gale du silence » (ibid., p. 113).

   Majorque, dont le poète s'est peu absenté, prête couleurs — vert, violet, brun, … —, lumière et senteurs, flore — olivier, safran, romarin, persil, basilic, … — sans jamais brider la visée ni l'essor d'une parole exigeante : « j'aime / revenir vers la mer dynamique de salures, / revenir au vert rameau vert et à la terre des bruyères » (La déclaration, p. 93).
EXTRAIT
AUTOPORTRAIT

J'écris parce que je ne suis pas heureux dans la joie
réflexive du monde chargé de distances.
L'écriture, à chaque instant, me défend de la mer
de la vie tenace comme les vagues qui passent.

Parfois le soleil de mon démon éteint
la superbe de vivre dans la triste peau glabre,
et les yeux se changent en une crique verte,
en un rocher rouge et un buisson piquant.

La réalité lave la faculté de voir,
et mon regard me change en terre ouvrée,
comme celle d'un homme en paix, qui a beaucoup de joie
avec une femme merveilleuse et un verre d'eau glacée.

(…)

p. 73
AUTORETRAT

Escric perquè no sóc feliç en l'alegria
reflexiva del món carregat de distàncies.
La lletra, a cada instant, em defensa del mar
de la vida tenaç com les ones que passen.

Adesiara el sol del meu dimoni apaga
la supèrbia de viure dins la trista pell rasa,
i els ulls se converteixen en una cala verda,
en una penya roja i una mata arrapada.

La realitat renta la facultat de veure,
i la meva mirada em torna terra obrada,
com la d'un home en pau, que té prou alegria
amAn account of Corsica, the journal of a tour to that island, and memoirs of Pascal PaoliAn account of Corsica, the journal of a tour to that island, and memoirs of Pascal Paolib una dona ferma i un vas d'aigua gelada.

(…)

p. 72
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Quatre Poemes de Setmana Santa », Santanyí (Mallorca), 1950
  • « Entre el coral i l'espiga », Palma de Mallorca : Moll (Les Isles d'or, 48), 1952
  • « Cant espiritual », Barcelona : Proa (Els Llibres de l'Ossa menor), 1953
  • « Comèdia », Barcelona : Barcino, 1960
  • « El color » (réunit Quatre Poemes de Setmana Santa, Entre el coral i l'espiga, Cant espiritual et Comèdia), Manacor (Mallorca) : Caixa de Balears Sa Nostra (Tià de sa real, 31), 1986 ; Palma de Mallorca : Consell de Mallorca, Departament de cultura i patrimoni (Mixtàlia, 12), 2007
  • « L'Evangeli segons un de tants », Barcelona : Proa (Els Llibres de l'Ossa menor, 56), 1967 ; Palma de Mallorca : Moll (Biblioteca bàsica de Mallorca, 41), 1991
  • « Els fets », Barcelona : Proa (Els Llibres de l'Ossa menor, 83), 1974
  • « ¿ Has vist algun cop, Jordi Bonet, Ca N'Amat a l'ombra ? », Barcelona : Borràs, 1976
  • « Cant de l'arc », Barcelona : Proa, 1979
  • « El poder i la verdor », Campos (Mallorca) : Guaret (Guaret, 9), 1981
  • « Teatre del gran verd », Campos (Mallorca) : Guaret (Guaret, 12), 1983
  • « El jove », Barcelona : Empúries (Col·lecció Migjorn, 18), 1987
  • « Nova York », Barcelona : Columna, 1991
  • « Sonets » edició a cura de Xavier Lloveras, Barcelona : Edicions 62 (Poesía, 38), 2000
  • « La Mer », Gardonne : Fédérop, 2002
  • Margalida Pons, « Blai Bonet, maneres del color », Barcelona : Publicacions de l'Abadia de Montserrat (Biblioteca Serra d'or, 129), 1993
  • Marie-Claire Zimmermann, « Les formes poétiques du moi dans Cant espiritual de Blai Bonet », in Mònica Güell (dir.), Les Îles Baléares : littérature, langue, histoire, arts, Canet-en-Roussillon : Trabucaire, 2015

mise-à-jour : 18 octobre 2017

   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX