Paul Huguenin

Raiatea la Sacrée

Haere Po

Papeete, 2007

bibliothèque insulaire

   
édité à Tahiti
peintres des îles
parutions 2007
Raiatea la sacrée [fac-similé de l'éd. originale publiée dans le Bulletin de la Société Neuchâteloise de Géographie - Tome XIV, Neuchatel, 1902] / Paul Huguenin. - Papeete : Sté des études océaniennes ; Haere po no Tahiti, 2007. - 259 p.-[58] pl. : ill., cartes ; 22 cm.
ISBN 2-904171-14-2
NOTE DE L'ÉDITEUR : Paul Huguenin (1870-1919). — Après trente-huit jours de navigation, le Tropic Bird, élégant trois-mâts des mers du Sud, aborde Tahiti le 9 février 1896. Parmi les passagers, un jeune couple. Élisabeth et Paul Huguenin ont quitté leur Suisse natale pour prendre en charge la direction des Écoles des îles Sous-le-Vent.

Directeur, instituteur et moniteur de plus de 130 élèves, Paul Huguenin est aussi un artiste qui parcourt l'île de Raiatea avec ses pinceaux, son chevalet et son carnet de croquis. Adopté par la famille Taumihau et maîtrisant la langue de son nouveau fenua, il apprend à en connaître l'âme, les légendes, les chants et l'histoire. Mais épuisé par le climat, Paul tombe malade et le couple doit quitter Raiatea le 4 octobre 1899 pour regagner son pays.

Pour fuir la nostalgie de son île, il entreprend la rédaction de « Raiatea la Sacrée » qui paraît en 1902 dans le tome XIV du Bulletin de la Société Neuchâteloise de Géographie.

Paul Huguenin qui a tant apprécié les montagnes et les lagons de Raiatea poursuit désormais sa vie d'artiste et de graveur dans les paysages marins de Capri ou dans le haut-pays valaisan.

En 1912, il fait paraître à Lausanne le récit de son voyage en Océanie, Aux îles enchanteresses.

Paul Huguenin s'éteint le 11 mai 1919 et, si ses cendres sont déposées à Saas-Fee, dans ce paysage alpestre qu'il affectionnait tant, on peut rêver que son âme s'est envolée vers le mont Temehani rejoindre le séjour des morts de Raiatea la sacrée …
PAUL HUGUENIN : […]

Il faut aller là-bas. Il faut voir ce beau ciel bleu s'embrasant vers le soir de toutes les teintes de l'arc-en-ciel tant que le disque rouge du soleil n'a pas encore tout à fait disparu sous la nappe brillante de l'Océan infini ; puis vient la brume, suivie rapidement de la nuit ; les canots rentrent lentement, chargés de poisson : les feux s'allument sur la grève ; les couples amoureux couronnés de fleurs blanches passent graves et heureux dans ce printemps éternel.

Avant-propos, p. 8
SOMMAIRE
(résumé)
  • En voyage (Des Marquises à Tahiti ; de Tahiti à Raiatea)
  • Les îles (Raiatea, Tahaa, Bora-Bora, Maupiti, Motu-iti et Maupihaa), Huahine
  • Flore
  • Faune
  • Climat
  • Étoiles, ciel, firmament
  • Population
  • La famille
  • Vie sociale
  • Notes historiques
  • La langue tahitienne
  • Contes et légendes, chnats populaires
COMPLÉMENT BIBLIOGRAPHIQUE
  • « Raiatea la Sacrée », Bulletin de la Sté Neuchâteloise de Géographie, tome XV, 1902 ; Papeete : Sté des études océaniennes, Haere po no Tahiti, 1987
  • « Aux îles enchanteresses », Paris : Fischbacher, 1912 ; Papeete : Haere po, 2011

mise-à-jour : 2 décembre 2013

Raiatea (vue de Bora Bora)
   ACCUEIL
   BIBLIOTHÈQUE INSULAIRE
   LETTRES DES ÎLES
   ALBUM : IMAGES DES ÎLES
   ÉVÉNEMENTS

   OPINIONS

   CONTACT


ÉDITEURS
PRESSE
BLOGS
SALONS ET PRIX